MacDougall présente les temps forts de ses ventes d’art russe

Londres, le 21 novembre 2011, Art Media Agency (AMA).

Le 1er décembre prochain, la société MacDougall’s Fine Art Auctions organise à Londres une série de ventes importantes d’art russe — peintures, icônes et objets d’art — qui devrait rapporter autour de 16 M£.

Le lot phare de cette journée d’enchères sera le tableau de Boris Kustodiev, Merchant’s wife (1923), estimé entre 1,2 M et 1,8 M£. L’une des quatre versions de l’œuvre emblématique de Mikhail Nesterov, The Nightingale is Singing, sera proposée aux enchères. Cette version peinte en 1918, un an après l’original disparu, est évaluée par la maison de ventes entre 600.000 et 900.000 £. Une toile inédite de l’artiste Alexander Volkov, peinte dans les années 1920, sera présentée pour la première fois aux enchères. Listening to the Bedana est estimée entre 300.000 et 500.000 £.

La peinture russe du XIXe siècle sera également à l’honneur notamment représentée par le peintre de paysage Aleksei Savrasov et son tableau Pastora Scene (estimé entre 400.000 et 600.000 $) ainsi que Lev Lagorio et sa toile Sea Shore. Crimea (estimée entre 400.000 et 600.000 £).

MacDougall’s dispersera une sélection d’œuvres russes non-conformistes provenant d’une collection privée italienne. Ce collectionneur a acheté ces œuvres dans les années 1960 et 1970, directement auprès des artistes en Union Soviétique. Cet ensemble compte notamment quinze peintures de Boris Sveshnikov ainsi que des œuvres de Dmitry Krasnopevtsev and Eduard Steinberg.

La vente d’objets d’art et d’icône sera menée par un triptyque en émail et argent du début du XXe siècle, St George with St Nicholas the Miracle Worker and Alexei the Metropolitan of Moscow, estimé entre 100.000 et 150.000 £.